Le Toyota RAV4 143 D, ou la survivance du diesel

0
982

Toyota RAV4 143 D-4D 2WD Design

Avec sa quatrième génération présente sur le marché depuis 2013, le Toyota RAV4 a pris récemment un sacré coup de jeune lors de l’opération restylage, pour se confronter avec de nouveaux atouts aux Nissan Qashqai ou Renault Kadjar.

Le changement d’allure est à rechercher dans le nouveau bouclier avant et la calandre redessinée intégrant de nouveaux phares à leds. Les bas de caisse ont été remodelés, alors que la traditionnelle porte ouvrant sur le coffre a été remplacée par un hayon classique. Le nouveau graphisme des feux arrière et l’apparition d’un sabot de protection en bas de poupe complètent les changements extérieurs sur ce modèle que nous vous proposons.

Habitacle spacieux

A l’intérieur de ce nouveau RAV4, le constructeur a gardé un certain classicisme dans la présentation. On note l’apparition du combiné d’instruments désormais organisé autour d’un petit écran TFT central, entouré de deux compteurs analogiques. Le niveau de qualité des matériaux de la planche de bord et des habillages a été revu à la hausse par rapport à la génération précédente. L’ensemble, plus cossu, est bien servi par de nombreux rangements, doté de l’excellent système multimédia écran couleur 7 pouces, du système de vision 360 degrés du véhicule – avec capteurs d’angles morts, ainsi que d’éléments de confort fort appréciables comme les sièges avant chauffants, un réglage automatique pour celui du chauffeur et une sellerie cuir et Alcantara fort agréable. Bref, l’habitacle est accueillant et son espace est royal, particulièrement aux places arrière. Le volume du coffre s’inscrit dans la fourchette haute pour ce genre de véhicule (567 à 1 776 litres), alors qu’une cinématique astucieuse permet de basculer la banquette pour former un plancher plat en un clin d’œil, sans avoir à retirer les appuie-têtes.

Diesel BMW

Alors que pour cette quatrième génération, Toyota a réduit son offre diesel au profit de l’hybride, vous disposerez néanmoins de ce type de moteur de chez BMW. Il s’agit d’un 4 cylindres en ligne de  1995 cm3, équipé d’un turbo, développant 143 chevaux et offrant un couple de  320 Nm à  1 780 tr/min. A noter que dans cette configuration, l’auto ne dispose plus des 4 roues motrices, mais la transmission confiée à une boîte manuelle à 6 rapports sert une traction avant.

Avec un poids à vide contenu à 1 535 kilos, les motoristes ont obtenu des consommations très raisonnables : 5,5 l/100 km en cycle urbain, 4,3 l/100 km sur route et 4,7 l/100 km en cycle mixte, tout en limitant les rejets de CO2 à 124 g/l.

En dehors du milieu urbain, vous oublierez que vous conduisez un diesel : les vibrations disparaissent dès le troisième rapport et l’auto répond présente de bonne grâce lorsque vous sollicitez franchement la cavalerie. Ce moteur aime libérer ses ardeurs, ce qui ravira les gros rouleurs.

Pour gros rouleurs

Comme l’ensemble châssis/suspension délivre un amortissement privilégiant le confort au dynamisme, on peut dire que ce RAV4  ne se sent jamais aussi à l’aise que sur autoroute, avalant avec bonheur les grandes courbes. La tenue de cap, exemplaire sur ce genre de terrain, contraste avec un certain côté pataud lors d’enchaînements serrés sur de petites routes. Pour autant, l’auto demeure très sûre et agréable à conduire, avec la possibilité de peaufiner une excellente position au volant, offrant une bonne visibilité, une direction précise et un freinage efficace.

Pour résumer, si vous êtes intéressés par un RAV4 diesel, sachez bien qu’il faut oublier les 4 roues motrices. Cependant, notre offre mérite attention, tant le niveau d’équipement, l’espace à bord, la faible consommation et le prix consenti rendent ce Toyota Rav4 particulièrement attractif.

Découvrir tous nos modèles disponibles !

Alain Monnot | Crédit photographique : Gilles Vitry, Stephane Lecreux

AUCUN COMMENTAIRE