C’est une cousine de la Renault Twingo, dont elle partage plus de 60% de la mécanique et pourtant, elle ne lui ressemble en rien. En fait, la Smart Forfour duplique le style de sa sœur, la citadine Fortwo en lui ajoutant deux portes supplémentaires permettant ainsi le transport de quatre personnes, d’où son appellation.

Smart Forfour – On la remarque

La Forfour ne passe jamais inaperçue. Rigolote, elle surprend également par ses couleurs gaies et sa calandre aux phares imposants. La ligne très personnelle et la couleur bi-ton mettent en évidence la cellule Tridion constituant l’habitacle et un arrière un peu au carré, comme les feux d’ailleurs. Sur les ailes arrières, des ouïes en plastique noir nous mettent sur la piste d’une implantation moteur très particulière. Les grandes portes arrière traduisent l’allongement de l’empattement par rapport à sa petite sœur, la Fortwo. Malgré tout, la longueur totale reste contenue à 3,49 mètres, ce qui permet à l’auto de revendiquer des aptitudes urbaines hors du commun…. pour une quatre places.

La collaboration Smart/Renault a conduit à partager une motorisation que l’on a décidé d’installer à l’arrière sous le coffre, qui malgré tout, offre un volume de 185 litres. L’habitacle reflète l’air du temps. Pimpant, moderne, coloré et un brin décalé, il vous offre des sièges avant à appuie tête incorporé, une planche de bord au design résolument nouveau avec un écran tactile intuitif et complet, un volant multifonctions, le tout dans une ambiance lumineuse (toit panoramique) et somme toute, assez cossue.

Au plan de l’habitabilité, les quatre places sont bien là, avec une accessibilité arrière facile. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à accueillir de trop grands gabarits. Ils seraient un peu gênés à la longue, derrière les sièges avant, larges et bien confortables.

Sur notre modèle, le moteur commun à la Twingo et à la Smart, est donc un bloc essence à trois cylindres de 999 cm3, développant 71 chevaux, et couplé à une boîte manuelle à 5 rapports. Avec un poids à vide de seulement 995 kilos, la Smart Forfour se contente aisément d’une puissance peu élevée, pour autant qu’on ne la charge pas exagérément. Au plan des consommations, l’étagement long de la boîte et le système Stop&Start, très efficace, permettent de tenir selon les normes Euro 6, des chiffres très convaincants : une consommation de 4,2 litres en cycle mixte, avec des émissions de 97g/100 kms de CO2.

Smart Forfour – On l’adopte

Bien évidemment, c’est au niveau de la maniabilité que tout le monde attend cette Smart Forfour. Vous ne serez pas déçus, elle est bien la reine pour ce qui concerne l’agilité urbaine. Un seul chiffre permet de situer les choses, le diamètre de braquage entre deux murs n’est que de 8,95m.

Pour le reste, bien campée sur ses roues de 15 pouces et des voies élargies par rapport à la Fortwo, bien guidée par une direction précise, et bien tenue par un châssis et des suspensions calibrées, votre Smart Forfour vous garantit un comportement routier et un confort plus que satisfaisants.

Devenir propriétaire d’une auto aussi sympathique et bien née, pour moins de 10 000 euros, voilà bien une chance qu’il ne faut pas laisser passer.

Notons la modularité intéressante avec un vaste espace de chargement banquette rabattue (975 l), dégageant un plancher quasiment plat. De plus, le dossier du siège passager avant se rabattant à l’horizontale, permet de charger des objets longs (jusqu’à 2,20 m).

Découvrir toutes les Smart disponibles

Alain Monnot | Crédit photographique : Gilles Vitry

Montons à bord maintenant !

AUCUN COMMENTAIRE