L’Infiniti Q50 : une berline de luxe en alternative aux allemandes

0
259

Infiniti Q50 S 2.2d Sport A

Infiniti, marque de prestige de l’alliance Renault-Nissan, créée en 1989, peine à percer de manière significative en Europe, malgré la qualité des produits proposés.

La Q50, sortie en 2013, a pourtant été élaborée en pensant aux habitudes européennes et en faisant appel à une motorisation diesel, ici sur notre proposition. Ce moteur d’ailleurs provient de la banque Mercedes, mais nous y reviendrons.

Une autre approche du Premium

Dans un positionnement très clair visant à s’opposer aux berlines Premium Audi, BMW et consorts, l’Infiniti Q50 mise sur une longueur de 4,79 m pour afficher délibérément une position statutaire.

Perchée sur ses roues de 19’’, avec sa face avant agressive, ses lignes tendues et harmonieuses, l’Infiniti Q50 en impose, tant par sa taille que par son élégance.

A l’intérieur, un équipement à la pointe de la technologie et une présentation particulièrement soignée donnent envie de s’installer à bord. D’autant plus que les éléments de confort comme la sellerie cuir, le double écran avec un pack multimédia des plus évolués, le système audio Bose Performance avec 16 haut-parleurs, les réglages électriques du volant et du siège conducteur, la climatisation adaptative, les sièges avant sport et chauffants ou encore le système de commande vocale, vous feront apprécier de rouler dans cette auto.

Il convient de souligner une originalité, ou mieux encore une première mondiale avec la direction Direct Adaptive Steering (DAS). Il s’agit d’un système « drive by wire » c’est-à-dire un capteur mesurant l’angle du volant qu’un calculateur traduit en braquage des roues tout en intégrant de nombreux paramètres (avec un ajustement numérique pouvant aller jusqu’à 1 000 fois par seconde), comme la vitesse, la déclivité de la route, le vent latéral…Le lien mécanique entre le volant et la crémaillère n’existant plus. Rassurez-vous en cas de panne du sytème DAS, une reconnexion mécanique s’opère entre la colonne de direction et la crémaillère grâce à un embrayage.

Pour être précis sur cette innovation, précisons enfin qu’elle intègre également les divers modes de conduite Sport ou Sport+ ou encore le Mode personnalisable.

Vaste et cossue avec un diesel allemand

Au plan de l’habitabilité, la longueur de la berline laissait entrevoir un espace plus généreux aux places arrière où la garde au toit pénalisera les gabarits dépassant les 1,90m. L’intérieur rivalise avec les concurrentes allemandes. C’est cossu et sportif avec le volant sport et ses palettes. Concernant le coffre, les 450 litres permettent l’emport des bagages de 4 personnes.

Comme nous le disions, Infiniti a retenu un moteur 4 cylindres turbo-diesel de 2 143 cm3 développant 170 chevaux et offrant un couple de 400 Nm à  1 600 tr/mn. La transmission s’opère vers les roues arrière par une boîte automatique à 7 rapports. Ainsi équipée, l’auto couvre le 0 à 100 km/h en 8,7 secondes et atteint 230 km/h.

Avec un poids à vide de 1 844 kilos, les consommations demeurent très raisonnables avec : 5,7 l/100 km en cycle urbain, 4 l/100km sur route et 4,6 l/100 km en cycle mixte. Les rejets en CO2 s’établissent à 123 g/km.

Ce moteur, en provenance de chez Daimler, se montre puissant et souple, et l’agrément procuré par la boîte automatique vous permet de rouler en toute décontraction. Vous choisirez le mode qui convient le mieux à votre parcours (Standard, Sport ou Sport +).

Les qualités du châssis de votre Infiniti assurent confort, stabilité et contribuent grandement à l’agrément que vous prendrez à conduire. Vous apprécierez forcément les services de la détection d’angle mort, de l’Active Lane Control qui vous remet dans la bonne file ou du régulateur adaptatif qui anticipe et suit les périodes de freinage. Bref, vous disposez d’une voiture secure et efficace dont l’insonorisation contribue au confort déjà apporté par des sièges moelleux et une suspension bien adaptée.

Toutefois, nous nous devons de vous mettre en garde contre les éventuelles difficultés que vous pourriez éprouver lors de vos manœuvres en ville. Bien qu’équipée de radars avant et arrière, garer une voiture de 4,79 m, nécessite d’avoir un bon coup d’œil et parfois, un peu de patience.

Agréable à l’œil, cossue, distinguée et confortable, l’Infiniti Q50 vous offrira en plus du plaisir à son volant ! Voici une voiture qui ne manque ni de caractère, ni d’originalité.

Découvrir tous nos modèles disponibles !

Alain Monnot | Crédit photographique : Gilles Vitry, Stephane Lecreux

AUCUN COMMENTAIRE