Chef de voiture chez Sébastien Loeb Racing : passion et expérience de la mécanique !

0
1970

Notre série de rencontres au cœur du team Sébastien Loeb Racing continue avec Ludovic qui va nous parler mécanique ! Un sujet cher à nous tous. Notre partenariat nous donne l’occasion de découvrir le monde du sport automobile, ses rouages et ses coulisses. Cette semaine, plongeons au cœur de la préparation des bolides !

Ludovic, chef de voiture chez SLR depuis les débuts du team, s’est donc prêté au jeu des questions réponses avec plaisir, non sans une pointe d’humour qui le caractérise.

 

La mécanique c’est une passion ? Comment devient-on chef de voiture d’une écurie prestigieuse ?

“C’est un métier passion avant tout ! ”

Après un BAC Pro mécanique, j’ai rejoint la filière FFSA (Fédération Française de Sport Auto) puis intégré deux teams de sport auto avant de rejoindre SLR et de prendre part à l’aventure dès son démarrage.

J’ai débuté à 18 ans avec une immersion en stage et si je compte bien, cela fait donc 20 ans que je passe mes journées et parfois mes nuits dans le moteur des voitures 😉

Chef atelier voiture, un métier passion

En quoi consiste ton rôle de chef de voiture chez SLR ?

De manière générale, le chef de voiture est le référent mécanique sur un programme. C’est à lui que l’on s’adresse sur les questions plus techniques et pointues. Ici mon programme c’est le Rallye et j’ai accompagné l’équipage de William Wagner sur la polo R5 toute la saison. Je m’occupe de la voiture durant tout le championnat et je suis aussi le lien entre les ingénieurs et les mécaniciens. Je suis par conséquent concerné par les discussions qui peuvent être décisives pendant une course, avec l’équipage. Quelle que soit la voiture, le schéma de travail est globalement similaire, je dois surtout m’adapter à la nouvelle mécanique, aux nouvelles pièces. Pour résumer, le chef de voiture a un seul objectif, que la voiture soit toujours performante et ne tombe pas en panne ! Je m’aperçois au fil des années que l’expérience est un très bon allié pour prendre du recul, faire les bons choix même en cas de montée d’adrénaline !

Et sur un Rallye justement, à quoi ressemble ton quotidien ?

En amont, Il y a le travail de préparation à l’atelier qui est essentiel pour que la course se passe le mieux possible. Je me concentre essentiellement sur les révisions et l’anticipation du changement des pièces les plus techniques.

“Ma spécialité, c’est la boite de vitesse et la transmission ! ”

La passion avant tout pour un chef voiture chez SLR

Une fois en course, nous avons toujours une séance d’essai pour peaufiner la voiture et valider les « set up* » que l’on a pu faire à l’atelier. Lorsque la voiture prend le départ du rallye, notre moment fort c’est l’assistance. Le temps est minuté, on ne sait pas toujours dans quel état va revenir la voiture mais on sait qu’elle doit repartir en « forme olympique » ! Nous sommes très organisés : préparation du matériel avant l’arrivée de l’équipage, optimisation du temps passé sur la mécanique entre les différents mécaniciens et anticipation de l’assistance suivante.

Pendant les spéciales, nous suivons attentivement le déroulement, les temps et les faits de course en croisant les doigts pour que tout se passe bien pour William et Kevin.

*Réglages

Une anecdote à nous faire partager ?

Dernier Rallye de Lyon Charbonnières, comme avant chaque course nous réalisons une séance d’essai pour mettre à profit le travail réalisé à l’atelier et là gros choc ! La voiture de William très abîmée a de grandes chances de ne pas pouvoir prendre le départ le lendemain… Pourtant on ne s’avoue pas vaincu et toute l’équipe se met en ordre de marche pour réparer la polo R5. Nous avons attendu des pièces en provenance d’Allemagne, travaillé la nuit entière et le lendemain matin William et Kevin étaient dans leur baquet pour le rallye avec de belles performances à la clef ! Quelques minutes de sommeil sur le trajet et nous avions la prochaine assistance à préparer…

La mécanique en équipe chez Sébastien Loeb Racing

Dans ces moments-là, l’expérience, la technique et la solidarité d’une équipe soudée font la différence !

Ta voiture de rêve ?

En compétition, sans aucune hésitation je dirai la Peugeot Pikes Peak du boss. J’ai la chance en plus de pouvoir travailler dessus et d’être chef de voiture de Sébastien Loeb quand il roule pour le team. C’est une voiture unique et mythique !
Mais dans la vie quotidienne je reste fan de ma Renault Mégane Break, elle a quelque chose de spécial 😉

Ludo sera d’ailleurs ce week-end en pleine effervescence sur la manche finale du championnat de France des Rallyes lors du 65ème Rallye du Var avec la polo R5 de William Wagner. 3 jours de spéciales en bord de mer que nous ne manquerons pas de suivre !

AUCUN COMMENTAIRE