Ce dimanche 20 Mai 2018, une nouvelle directive européenne est appliquée à la France et introduit un nouveau contrôle technique plus exigeant. Vous avez sûrement vu passer cette info, mais au vu de tout ce que l’on peut lire ou entendre dans l’actualité automobile, nous avons trouvé cela utile de faire le point.

Plus précisément, les changements de ce nouveau contrôle technique portent sur son déroulement, avec l’augmentation des points de contrôle, et sur les sanctions, avec l’apparition des défaillances critiques.

Destiné à renforcer la prévention et la sécurité routière, ce nouveau contrôle technique qui sera donc mis en place dès la semaine prochaine, permettra également d’écarter de la circulation les voitures présentant un risque pour la sécurité routière.

Plus long à passer, il sera également plus cher. De 30 minutes en moyenne, il devrait maintenant nécessiter une intervention de 45 minutes, et les spécialistes tablent sur une hausse de son prix avoisinant les 15 ou 20%. Voilà qui explique pourquoi il est si difficile d’obtenir un rendez-vous cette semaine. Aussi, les contre-visites qui pouvaient être proposées jusqu’ici gratuitement devraient également devenir payantes.

La réforme du nouveau contrôle technique en quelques chiffres, ce qui change au 20 Mai 2018 :

  • Passage de 123 à 133 points de contrôle
  • Passage de 410 à 610 défaillances
  • 3 niveaux de défaillances (mineures, majeures ou critiques)

Quels sont les 3 niveaux de défaillances introduits et qu’impliquent-ils ?

140 défaillances mineures constatablesLe véhicule peut continuer à roulerPréconisation de réparations sans obligation de contre-visite
341 défaillances majeures constatablesLe véhicule peut continuer à roulerRéparations et contre-visite obligatoires dans un délai de 2 mois
129 défaillances critiques constatablesLe véhicule ne peut plus rouler à partir de minuit le jour du contrôleRéparations et contre-visite obligatoires dans un délai de 2 mois

Pour rappel, le contrôle technique est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 ans et à renouveler tous les 2 ans par la suite. Il doit également dater de moins de 6 mois dans le cadre de la vente de votre véhicule à un particulier. Il n’est pas nécessaire qu’il soit à jour si vous souhaitez faire reprendre votre véhicule par un professionnel.

Malgré son durcissement et l’augmentation de son coût, ces nouvelles dispositions autour du contrôle technique devraient aider à faire en sorte que les véhicules croisés sur nos routes soient plus sûrs.

Vous avez un contrôle technique à faire passer à votre voiture prochainement ? Retrouvez ci-dessous les 10 fonctions principales qui sont contrôlées lors de la visite.

  • identification du véhicule (papiers du véhicule, plaques d’immatriculation…),
  • freinage (plaquettes, disques…),
  • direction (volant, rotules de direction…),
  • visibilité (pare-brise, rétroviseurs…),
  • éclairage et signalisation (feux de croisement, clignotants…),
  • liaison au sol (amortisseurs, pneus, roues…),
  • structure et carrosserie,
  • équipements (ceintures de sécurité, sièges, klaxon,…),
  • organes mécaniques,
  • pollution et niveau sonore.

Le conseil de l'équipe !

Prenez le temps d’inspecter votre véhicule avant la visite et n’hésitez pas à vous faire aider par un expert en cas de besoin ! Cela pourrait vous éviter bien des mauvaises surprises à l’issue du contrôle technique.

Teddy Pacquet

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE