Sébastien Loeb racing et ses personnalités emblématiques – Episode 2 : Jean-Philippe Nicolao

0
586
Jean philippe nicolao concentré dans les coulisses de course

Une direction technique de pointe pour le Sébastien Loeb Racing

Jean-Philippe Nicolao, plus couramment appelé « Jean-Phi » est notamment le responsable du programme WTCR au sein du team Sébastien Loeb Racing.

Des responsabilités qui n’effraient pas ce jeune homme dynamique intégré à l’équipe depuis novembre 2011. Il a donc connu les débuts du team et a grandement participé à son évolution et son niveau d’excellence sur les circuits, pour en devenir aujourd’hui le directeur technique.

En course, sur le programme WTCR, Jean-Phi est aussi coordinateur des ingénieurs de piste. Responsable de l’équipe, c’est donc lui qui « souffle à l’oreille des pilotes » pour améliorer les résultats et obtenir la meilleure performance possible. Découverte du quotidien de cette « pièce maitresse » du SLR :

#1 Etre en lien permanent avec son pilote

Une course c’est en réalité plusieurs jours pour les équipes qui entourent les pilotes. La préparation de la veille est essentielle, elle permet notamment de bien préparer la phase de roulage, d’anticiper au mieux les conditions climatiques et mettre le pilote dans les meilleures conditions.

« J’ai la responsabilité lors des essais de donner le tempo à nos pilotes : combien de tours d’essai, quels pneus pour optimiser sa course, etc… Nous sommes en lien permanent pour les briefs et les debriefs.»

#2 Les différences entre le ressenti du pilote et les données DATA

Jean-Phi, son casque vissé sur la tête est là pour coordonner les ingénieurs techniques, écouter les pilotes et les guider mais aussi pour analyser les données factuelles acquises lors des essais en piste. C’est ainsi que la course du lendemain sera la meilleure possible. Une fois le moteur du bolide coupé c’est donc en salle de debrief, isolé dans les motor-homes blancs du team SLR que les pilotes débriefent de leurs sensations avec les hommes des « chiffres » qui ont eux recueillis toutes les données sur leurs ordinateurs.

Etude des données en coulisses du Sébastien Loeb racing sur une course

« Parfois le ressenti du pilote est complètement différent des données que nous avons enregistrées lors des essais. C’est toute l’utilité des phases de préparation pour trouver le bon réglage et prendre le départ proche de la perfection. Il faut trouver le bon dosage entre la technologie, les sensations et les aléas du circuit »

#3 Le team Sébastien Loeb Racing : être là depuis le début pour aller encore plus loin

C’est au cours d’un stage que Jean-Philippe a rencontré Sébastien Loeb et Dominique Heintz. Après des études d’ingénieur en génie mécanique, SLR lui donne sa chance pour contribuer à ce que deviendra l’écurie du célèbre champion. Il a donc vécu le quotidien et l’évolution du team depuis ses débuts et assure avec fierté : « C’est un travail d’équipe, pour certains nous sommes là depuis les débuts et sommes tellement fiers de voir les résultats et l’évolution des pilotes.  Pour un team privé, c’est encourageant et cela donne envie de continuer pour aller encore plus loin. La performance est le cœur de mon métier et j’adore cela. »

#4 Et a part ça…

Ce qu’il aime : l’adrénaline provoquée par les courses et le fait de voyager en exerçant son métier

Ce qu’il n’aime pas : il ne faut jamais relâcher, les résultats d’un jour peuvent être remis en question si nous manquons d’implication le jour suivant.

Chez Starterre c’est aussi notre devise de tous les jours, toujours plus de qualité de service apportée à nos clients et l’adrénaline est un élément essentiel pour avancer vers l’excellence vers laquelle nous souhaitons tendre. Encore des valeurs communes avec le team SLR que nous sommes fiers d’accompagner.

Crédits photos : FrayMédia – SLR

AUCUN COMMENTAIRE