La saison de Formule 1 s’est terminée ce week-end et Nico Rosberg a été sacré champion du monde lors de la dernière épreuve sur le circuit d’Abu Dhabi.

Heureusement qu’un brin de suspense a été entretenu par la lutte fratricide entre Rosberg et Hamilton pour l’attribution de ce titre 2016, sinon la promenade de santé des Mercedes (19 victoires sur 21 courses), aurait été quasiment insipide.

Nico Rosberg : une belle maturité

En tout cas, Nico Rosberg, malgré les roueries ou coups tordus de son équipier et meilleur ennemi Lewis Hamilton, aura démontré tout au cours de cette saison qu’il était effectivement un pilote complet. Il a su tout aussi bien analyser le comportement de sa F1 pour faire évoluer les réglages, que résister aux attaques en piste grâce à sa pointe de vitesse et son sens aigu du placement, ou encore gérer sa communication (en 5 langues).

Dans ce monde impitoyable de la F1, on ne devient pas champion du monde par hasard. Rosberg s’y essayait depuis un moment (débuts en F1 voici 10 ans). En 2014 et 2015, Hamilton s’était dressé contre lui sur la route du titre. Ne pas subir une nouvelle fois la domination de l’épouvantail Hamilton devait hanter les pensées du fils d’un certain Keke Rosberg, lui aussi champion du monde… mais en 1982.

Pourtant avec simplicité et détermination, Nico Rosberg a su évoluer après la claque quand il a perdu le titre en 2015. Le mariage, la paternité ont mûri ce pilote ouvert et sympathique. Celui qui se définit comme loyal, équilibré et compétitif, n’a pas cédé à l’obsession permanente de courir après le titre, mais s’est appliqué à prendre course après course afin de faire au mieux en fonction des conditions et circonstances de course. Le résultat, on le connait maintenant avec les deux Mercedes intouchables ou presque.

h
h
h

Classement 2016 pilotes

  1. N.Rosberg – 385 points
  2. L.Hamilton – 380 points
  3. D.Ricciardo – 256 points
  4. S.Vettel – 212 points
  5. M.Verstappen – 204 points
  6. K.Raikkonen – 192 points
  7. S.Perez – 100 points
  8. V.Bottas – 85 points
  9. N.Hulkenberg – 70 points
  10. F.Alonso – 53 points
  11. F.Massa – 51 points
  12. C.Sainz – 46 points
  13. R.Grosjean – 29 points
  14. D.Kvyat – 25 points
  15. J.Button – 21 points
  16. K.Magnussen – 7 points
  17. F.Nasr – 2 points
  18. P.Wehrlein – 1 point
  19. S.Vandoorne – 1 point
  20. J.Palmer – 1 point

Classement 2016 constructeurs

  1. Mercedes – 765 points
  2. Red Bull – 468 points
  3. Ferrari – 398 points
  4. Force India – 173 points
  5. Williams – 138 points
  6. McLaren – 76 points
  7. Toro Rosso – 63 points
  8. Haas – 29 points
  9. Renault – 8 points
  10. Sauber – 2 points
  11. Manor – 1 point

Quand on observe les écarts de points entre les différentes écuries, on se demande comment Renault, qui revient en direct en F1 en 2017, pourra se hisser dans le top 5 des écuries mondiales, que Mercedes écrase de tout poids (argent et technologie).

On peut craindre également que le la F1 ne devienne un colosse aux pieds d’argile à cause de la désaffection dont elle est victime en bien des endroits du monde. L’évolution des règlements techniques sera-t-elle de nature à enrayer l’érosion de l’audience mondiale de ce show formidable que Mercedes vient de remporter à nouveau, tout en le plombant sans doute encore un peu plus en raison de son ultra-domination ?

Et vous, qu’avez-vous pensez de ce championnat ? Comment voyez-vous celui de 2017 ?
N’hésitez pas à réagir !

Alain Monnot | Crédit photographique : Mercedes-AMG-Petronas

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.