La Toyota Corolla de retour… en hybride

0
753

Toyota Corolla Hybride 122h Dynamic

L’adage selon lequel « c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures » semble bien se vérifier chez Toyota. En effet, le retour de la Corolla a été acté, de la meilleure façon semble-t-il, avec une toute nouvelle Corolla, produite uniquement en version hybride. La mythique Corolla, lancée en 1966, fut produite à 40 millions d’exemplaires. En Europe, elle avait ensuite laissé la place entre 2016 et 2018 à deux générations d’Auris.

Renforcer sa position face aux compactes européennes

Chez Toyota, la volonté de revenir pleinement dans le jeu européen de la bataille des marques sur le segment des compactes, ne fait aucun doute. Les Golf, Mégane et autres 308 sont clairement dans le collimateur. Pour mieux faire face encore, il a été fait appel à la nouvelle plateforme TNGA, déjà connue sur les Prius et les C-HR. Alors que, pour faire la différence, la Corolla n’est produite qu’en version hybride, spécialité que le constructeur maîtrise allègrement et promeut inlassablement.

Une allure dynamique

Cette Toyota Corolla attire l’œil par sa ligne plaisante et harmonieuse. L’auto, plus longue que l’Auris de 9 cm et plus basse de 2 cm, affiche un caractère dynamique, même si globalement on se demande s’il n’y a pas un air de déjà vu. En fait, il s’agit sans doute d’une certaine continuité différenciée.

L’allongement de l’auto sert utilement les intérêts des passagers arrière, alors que Toyota a soigné là qualité perçue avec des matériaux plus souples au niveau de la planche de bord. Les sièges avant s’avèrent confortables et la position de conduite satisfaisante. Il vous faudra peut-être un petit temps d’adaptation aux commandes pour appréhender l’écran central, pas forcément intuitif pour tout le monde.

Le volume du coffre peut varier entre 361 et 598 litres, chiffres fort corrects en raison du fait que la batterie du système électrique se situe sous les sièges arrière.

Comprendre le système hybride pour bien l’exploiter

Inutile d’entrer dans trop de détails techniques pour comprendre et apprécier le fonctionnement d’une voiture hybride non rechargeable. Ici, la batterie se recharge toute seule durant les phases de décélération et de freinage.

Votre Toyota Corolla est donc équipée d’un moteur classique essence développant 98 chevaux, et d’un moteur électrique de 53 kW alimenté par cette batterie Lithium-ion supplémentaire. La conjugaison des deux peut vous permettre de disposer d’une puissance cumulée de 122 chevaux et d’un couple de 163 Nm.

Les choses ne se présentent pas de cette manière aussi simplifiée car il s’agit d’une complémentarité, qui ne prend tout son sens qu’avec quelques habitudes de conduite adaptées au montage hybride.

  • Au démarrage, vous pouvez profiter du mode 100% électrique.
  • Le moteur essence vient ensuite soutenir, au besoin, le moteur électrique en phase d’accélération.
  • Jusqu’à 70 km/h, le moteur électrique peut suffire à garder une allure constante.
  • Lors des décélérations et freinage, le moteur thermique est coupé et les batteries sont rechargées via la récupération de l’énergie cinétique au niveau des roues.
  • A l’arrêt, les deux moteurs sont coupés et aucune énergie n’est consommée.

Toute l’astuce de cette proposition réside dans la volonté d’adapter une éco conduite d’autant plus vertueuse que vous connaitrez les interactions entre électrique et thermique et vous aurez intégré l’absence de boîte de vitesses et le bruit un peu « moulin à café » de la  transmission à train épicycloïdal à variation continue (boîte dite CVT pour Continuously Variable Transmission).

Avec une batterie pleine charge et en mode forcé, vous pourrez effectuer 3 ou 4 kilomètres de roulage totalement électrique. Autrement, si vous avez le pied léger, le thermique pourra n’intervenir que vers 50 ou 60 km/h, en raison d’un couple intéressant du moteur électrique. Pour tous les roulages, les schémas visuels indiquant « quel organe fait quoi », vous permettront très rapidement d’adapter d’autres réflexes, sans aucun doute plus apaisés. Évidemment, sur autoroute, il ne faut pas escompter des miracles en termes de consommation.

Douce, confortable et économe

Vous l’aurez compris, la qualité première de ce type de système hybride combinant thermique et électrique ne joue vraiment que lors de parcours urbains ou péri-urbains. Pourtant, il ne faut pas s’y tromper, les qualités routières de cette Toyota Corolla sont bien présentes avec la conjonction d’un très bon châssis, de liaisons au sol performantes et d’une direction électrique bien calibrée.

A bord d’une voiture tout à la fois, douce à la conduite, confortable et dynamique vous trouverez le moyen de vous prendre au jeu et de tirer parti d’une équation économique séduisante à bien des points de vue, comme le prix Starterre et le classement énergétique en catégorie A, de cette Corolla hybride.

Découvrir tous nos modèles disponibles !

Alain Monnot | Crédit photographique : Gilles Vitry, Stephane Lecreux

AUCUN COMMENTAIRE