En France, les vans à chevaux ne sont pas soumis aux révisions et aux contrôles techniques obligatoires. Difficile donc pour les nouveaux propriétaires de ces véhicules de savoir quand se rendre à l’atelier pour faire un check-up. Pas d’inquiétude ! Réaliser l’entretien de votre van peut se faire très simplement. En contrôlant par vous-même dans un premier temps les éléments de sécurité, vous éviterez ainsi quelques ennuis lors de vos déplacements.  

Voici 5 points de contrôle à la portée de tous que nous vous conseillons de réaliser régulièrement.

1/ La vérification des feux

Avant chaque départ, pensez à faire le tour de votre van afin de vous assurer que tous les feux fonctionnent. Vérifiez les feux clignotants, de recul et de croisement, les feux de plaque et de gabarit et n’oubliez pas la lumière intérieure pour le confort de votre cheval. Le plus souvent, un simple changement d’ampoule est suffisant. Mais si cela ne change rien, rapprochez-vous d’un professionnel avant de prendre la route. Un véhicule bien signalé est un véhicule visible la nuit ou dans des conditions météorologiques défavorables.

2/ La pression des pneus

Entretien de votre van pression pneusComme pour l’éclairage, les pneus sont à contrôler avant un long trajet, tout du moins une fois par mois ou à chaque changement de saisons. Avec le temps et les changements de température, la gomme devient plus dure et fragile, aussi vérifiez que les pneus se soient pas craquelés. Aux premiers signes d’usure, n’hésitez pas à les changer ! Comme pour une voiture, des pneus sous gonflés entraînent un risque d’éclatement et augmentent la consommation de carburant. Nous vous conseillons donc également de contrôler la pression et de rééquilibrer idéalement à 3 bars (3,5 bars max).

3/ Le contrôle des freins

Entretien de votre vanLes freins sont certainement l’élément de sécurité le plus important mais un simple contrôle est difficile pour un non initié car le mécanisme n’est pas visible à l’œil nu. Alors comment savoir si votre système de freinage doit être révisé ou non ? C’est une question de ressenti : si vous avez la sensation d’une certaine rigidité, comme un poids mort à l’arrière, c’est sans doute que vos roues se bloquent. Regardez si les freins ne sont pas grippés, s’il n’y a pas de la boue accumulée ou si le gel ne les a pas bloqués. Si non, il est plus que temps de vous rendre chez votre garagiste.

4/ Le graissage des pièces métalliques

Entretien de votre van graissage pistonAu moindre grincement, graissez ! Que ce soit les charnières, les poignées ou encore les roulements du pont, toutes les pièces métalliques nécessitent un graissage régulier. Les pistons du timon de votre van et la roue jockey sont également très importants. Si celle-ci devient difficile à manipuler, si vous ne voyez plus de graisse au niveau de la tête d’attelage, ou si vous entendez un grincement au freinage, c’est le signe qu’un graissage est nécessaire.

5/ L’état du plancher et du châssis

Entretien de votre van état châssisEtape importante de l’entretien de votre van : vérifiez que le plancher de votre van soit en parfait état pour la sécurité de votre cheval. Une simple vérification visuelle peut déjà vous dire si vous avez besoin ou non de vous rendre chez votre professionnel. Fissures, craquelures (ou points de rouille sur le châssis) sont des signes qui doivent immédiatement vous alerter. Un plancher en bois mérite une attention toute particulière : les traces d’humidité persistantes vous indiqueront un problème. N’attendez plus pour prendre rendez-vous chez votre garagiste.

Les 5 points de contrôle que nous venons de voir sont essentiels pour votre sécurité et celle de votre cheval et doivent impérativement recevoir toute votre attention, surtout avant un long trajet. Après avoir fait le tour de votre van, si votre check-up vous laisse sceptique, prenez rendez-vous avec votre atelier pour un entretien de votre van complet

Voir tous les vans chevaux disponibles

Rédactrices : NatCordeaux / Elodie Jaillot
Crédit Photos : Gilles Vitry

AUCUN COMMENTAIRE