Quentin Fernandez-Anssoux : la leçon de vie qui touche Starterre !

0
438

Le fleuret, l’épée, le sabre… Vous connaissez ? Starterre s’engage en 2020 auprès d’un athlète, féru d’escrime handisport, une activité aussi passionnante qu’exigeante.

A 15 ans, Quentin Fernandez-Anssoux, sortait récemment sa plus belle plume dans une lettre personnelle à notre PDG, récit de son parcours et de ses ambitions actuelles. Comme vous le savez, l’humain a toujours été au cœur de l’ADN de Starterre et des choix de M. Jean-Louis Brissaud. La détermination de Quentin a su le toucher en faisant écho à l’histoire de sa propre société. Starterre évolue dans une quête permanente de l’excellence. Cet athlète s’y attache dans l’exercice de sa passion au quotidien, avec combativité.

Découvrons qui est Quentin Fernandez-Anssoux, dont nous devenons le nouveau partenaire.

quentin fernandez-anssoux

Une revanche sur la vie

La vie ne prépare jamais personne aux difficultés et au handicap qu’il faut parfois affronter à la naissance. Encore moins en l’absence de signaux précédant l’arrivée d’un être tant attendu. Ce fut le cas pour Quentin qui vient au monde avec une malformation de la colonne vertébrale. Le temps des inquiétudes s’en suit comme nous l’explique son père Christian, notre Directeur Général. Plus que jamais, lorsque s’est profilée une opération médicale délicate et décisive pour la suite. Le succès de cette intervention a très vite ravivé l’espoir et la rage de vivre. Quentin s’aide d’un fauteuil pour soulager son dos.

Une chienne d’assistance est venue s’ajouter au soutien de ses proches, grâce à l’association Handichien. Et ces deux-là ont rapidement formé un duo inséparable. L’attachante Junon accompagne Quentin partout, des séances de rééducation à ses entraînements sportifs :

L’escrime comme une évidence

Quentin est un adolescent épris de sport, ou plutôt d’une discipline dans laquelle il est tombé dès le plus jeune âge. Sa mère se souvient « Petit déjà, Quentin s’amusait avec les épées que son grand-père lui faisait en papier journal ». Le lien viscéral avec l’escrime entretenu par Quentin se dessine dès l’enfance.

Un club à la renommée solide en escrime se situe ni plus ni moins à proximité du foyer familial. Concours de circonstances, une section handisport  vient d’y être crée à l’époque. L’aventure avec le « Masque de fer » débute alors. Quentin a six ans.

Cette activité et ce club font aujourd’hui partie intégrante de l’équilibre du jeune homme.

premiers pas de quentin en escrime handisport

« L’escrime permet d’extérioriser ses émotions » précise Guillaume, son maître d’armes de toujours. Les parents de Quentin quant à eux, soulignent à l’unisson « C’est un grand compétiteur depuis qu’il est petit ».  La pratique de l’escrime handisport nourrit la force de caractère de Quentin.

S’équiper a un coût

L’escrime suppose un nombre important d’équipements indispensables à sa pratique mais aussi à la sécurité : cuirasse de protection, veste électrique, pantalon, chaussures, gants, masque, arme (épée, fleuret ou sabre)…

Onéreuse par nature, cette discipline l’est encore plus dans sa version handisport. La barre à crémaillère, séparant les fauteuils (handifix) des deux joueurs, s’élève par exemple à plusieurs milliers d’euros. Au club du « masque de fer », elle se voit financée par une entreprise extérieure.

entrainement escrime handisport au masque de fer

Sur le plan individuel, la recherche de sponsors s’impose pour les athlètes, comme une nécessité pour vivre leur passion à haut niveau. En plus d’un fauteuil roulant du quotidien, chacun doit s’équiper d’un modèle spécifique pour pratiquer l’escrime handisport (environ 1500€). Prêté par le Club dans les débuts, ce dernier figure au rang de prérequis lorsque la cadence des entrainement augmente et pour participer aux compétitions.

Dès la reprise de la saison en janvier, vous pourrez apercevoir Starterre sur les flasques des roues du fauteuil de Quentin. Une présence à ses côtés, symbole du soutien apporté par notre société à Quentin pour aller plus loin dans l’expression de sa passion. Nous retracerons prochainement son ascension rapide et récente en escrime, et le suivrons sur des grands rendez-vous à venir !

Ségolène Charon

Crédit vidéo : Association Handichien / Photos : Christian Fernandez, Ségolène Charon

AUCUN COMMENTAIRE