Selon une étude de l’institut de recherche londonien CEBR et la société d’info trafic américaine Inrix, les embouteillages ont coûté 5,9 milliards d’euros en 2013 en France. Voici les détails de cette étonnante étude.

 

Les grandes villes françaises sont souvent saturées de véhicules, notamment aux heures de pointe. Et, nous connaissons tous ces minutes, voire ces heures, perdues dans ce que l’on nomme couramment les bouchons. Figurez-vous qu’une étude des plus sérieuses a été réalisée par l’institut britannique CEBR et la société américaine d’info-trafic Inrix pour calculer le coût de ses bouchons en prenant en compte les 13 plus grandes agglomérations françaises.

En France, en 2013, les embouteillages ont coûté 5,9 milliards d’euros, soit 300 000 millions d’euros de plus qu’en 2012. Ce qui fait 677 € par ménage ou encore une moyenne de 47 heures passées dans les embouteillages.

La surconsommation de carburant dû aux embouteillages représente à elle seule 568 millions d’euros, mais ce qui représente la plus grande partie du coût de ces embouteillages c’est le temps perdu (temps non productif) avec 3,5 milliards d’euros ! Ces embouteillages ont également une incidence sur les prix à la consommation (1,8 milliard d’euros).

Lyon est la troisième ville la plus embouteillée de France, derrière Marseille et Paris. Un automobiliste lyonnais perd en moyenne 39 heures par an dans les embouteillages.

AUCUN COMMENTAIRE